REMONTER LA PENTE


 

 
avec les brise soleil et avec l'extension

La maison semble remonter la pente telle un funiculaire...
Elle se pose sur le terrain, sans le modifier. 
La pente du toit fait écho à celle du terrain. Cet effet est accentué par la coupe en biais au bas du bardage de la façade sud.

Une extension est projetée pour une deuxième phase. Elle est traitée comme un élément à part entière qui se greffe sur le projet initial. 
La circulation vers la partie nuit, éclairée zénithalement est un grand dressing commun.

Les percements jouent avec la forme carrée, tombant en cascade le long de la pente. Des traverses horizontales créent un lien entre les baies vitrées.
Les grandes baies au sud permettent un apport solaire important en hiver. Les brise soleil en bois arrêtent les rayons du soleil en été.
L'arrière de la maison tout comme l'extension reprennent le carré (l'extension est carré, son vitrage donne la perception d'un carré).
La façade Est vient en contre point avec ses deux fenêtres rondes.

Matériaux :
La maison est en ossature bois, bardage vertical bois non traité, laissé à griser pour l'intégration à l'environnement boisé.
Les menuiseries sont en bois. Le toit est en bac acier, mais n'est pas visible. Seul le toit de l'extension, à très faible pente, est végétalisé et laisse retomber la végétation sur le haut de ses murs.

projet phase 1
projet phase 2- extension